Acheter

Louer

Viager

Neuf

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. AGENCE IMMO DS
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >La nouvelle tendance écologique : l’aquaponie

La nouvelle tendance écologique : l’aquaponie

Publié le
La nouvelle tendance écologique : l’aquaponie

L’aquaponie est un mot-valise né de la fusion des mots aquaculture et hydroponie. L’aquaculture, vous connaissez, c’est l’élevage de poissons et de végétaux en milieu aquatique. L’hydroponie, elle, est la culture hors-sol de plantes, fruits et légumes. Si le terme d’aquaponie est relativement récent, cette méthode de culture existe depuis plusieurs centaines d’années en Chine, et avait également été développée chez les Aztèques sous forme de chinampas : îles artificielles flottantes sur lesquelles étaient cultivés du maïs ou des haricots.

Dans un mouvement écologique très répandu dans notre société et une volonté croissante de changer les habitudes de consommation alimentaire, l’aquaponie rencontre un franc succès. De plus en plus d’exploitations et de fermes adoptent ce type de culture qui est à la fois économique et dont l’empreinte carbone est considérablement réduite.

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ? Il s’agit d’un écosystème dans lequel interviennent trois types d’organismes vivants dans un cycle écologique : Les poissons produisent des déchets biologiques, des excréments, qui servent de nutriments et d’engrais naturel pour les plantes. Les bactéries présentent dans l’eau jouent un rôle de filtre autant pour les poissons que pour les plantes, en transformant les matières organiques en nitrates assimilables par les plantes sous forme minérale. Une trop grande concentration d’excrément est toxique pour les poissons. Les plantes purifient l’eau de l’aquarium par les racines en assimilant les nutriments sous forme minérale pour croître.

L’aquaponie est à la portée de tous et peut être installée chez soi à l’aide d’un "Potarium". Pas de panique, ce nom étrange n’est autre qu’une compression des mots “potager” et “aquarium”. Il est composé d'un petit aquarium sur un socle en bois, d'une pompe, et d'un tamis recouvert de billes d’argile. Sur ces billes, vous pouvez semer et cultiver une dizaine de groupes d’herbes aromatiques. Le potarium doit être placé près d’une source de lumière naturelle ou artificielle, nécessaire pour la croissance des plantes. Au quotidien, l’entretien du potarium consiste à vaporiser les graines pour les aider à germer, ajuster le niveau de l’eau de temps en temps, et bien sûr ne pas oublier de nourrir les poissons.

Les avantages de l’aquaponie et plus particulièrement du potarium sont donc nombreux : Pas d’entretien de l’aquarium : les plantes et les bactéries présentent dans l’eau s’occupent du nettoyage.

  • Pas de désherbage
  • Donc 100% naturel
  • 90% d'économie d'eau par rapport à une culture en terre
  • 60% plus productif qu'une culture classique en terre

Avec le potarium, pas besoin d’avoir la main verte pour cultiver vos plantes facilement ! Quand est-ce que vous vous y mettez ?


Plus d'informations sur le "Potarium", sur le site Mon Éco potager.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/jardin-l-aquaponie-pour-des-petits-potagers-en-interieur_3911523.html